Editions numérique d'Art et Essai/e
Enveloppe
Lien Facebook

La sélection générale

Bande-annonce

Bonus

Pour les fous d'aventures : 'Adjudant Mansaud'. Histoire stylée : 'Araldus' (best-seller). Du style again avec : '70 les turbulences d'une époque'. Les polars de Loiret. Dans la coll 'Essai/e pour voir, des trouvailles.

La collection 'Essai/e pour voir'

Bande-annonce

Bande-annonce

Les polars de J-Luc Loiret

LIBÉRATION DES CAMPS DE TRAVAIL, LE GRAND BAZAR

Maurice Mansaud, Germany

couverture du livre LIBÉRATION DES CAMPS DE TRAVAIL, LE GRAND BAZAR





Ce livre 'Libération des camps de travail, le grand bazar' est la première partie, autonome, du livre cité en cette fin de présentation. Il vous est proposé, ici, en téléchargement, à prix découverte.



« POURQUOI CE TÉMOIGNAGE ? L’histoire de mon séjour dans les camps allemands s’arrête en juin 1945. Si quarante ans après, j’ai éprouvé le besoin de raconter cet épisode de ma jeunesse, c’est que malgré le temps, rien n’a jamais été dit sur les déportations de soldats de l’Armée d’Armistice dans les 'kommandos de travail'. Maurice Mansaud, 1924-2012.

« J’ai lu, parce que je m’intéresse à l’Histoire du XXe siècle. Et j’ai pas été déçu : 15 ans en 1939, l’auteur a tout vécu : la débâcle, les camps, la Libé, et ce qu’il raconte dans ses mémoires. C’est hallucinant, tout défile à une vitesse, impossible de lâcher le livre car quelque chose se passe tout le temps, et ça vous prend comme si on y était ; il y a en particulier le bombardement de Kassel par les Alliés au napalm et lui dessous, qui sent chaque explosion faire vibrer le sol, avec l’impression de mourir dans l’instant ; j’en ai été remué une partie de la nuit. Je vais voir les bons films : Platoon, Démineur, American sniper ; ce livre captive plus. Et quand on le referme, on est étourdi, stupéfait que quelqu’un ait vécu tout ça. En plus, pas un mot de trop, pas de considérations sur la guerre, la vie, la mort ; Maurice Mansaud raconte simplement ce qui lui est arrivé, sans vouloir donner de leçon et sans broncher. Chapeau, le gars ! » Michel Salinier.  

Info éditoriale :  

CE RÉCIT EST LA PARTIE 'GUERRE 1939-1945', extraite du livre vedette 'ADJUDANT MAURICE MANSAUD, MA VIE DE PRISONNIER ET DE MILITAIRE EN ALLEMAGNE, INDOCHINE, ÉGYPTE, ALGÉRIE'.

0.99 €

ACHETER
Amazon Kindle

ACHETER
Fnac Kobo

s/liseuses (estimation) : 110 pages

Septembre 2015

ISBN : 979-10-94391-05-1

L'AUTEUR /E

Photo de l'auteur

[Bombardements de Kassel, 1943]

« Je n'ai pu coucher tout ce que j’aurais voulu raconter sur ces pages, ma mémoire me faisant défaut ou s’amusant parfois à mélanger les dates. Dans ces mémoires, je n’ai raconté que l’essentiel de ce que j’ai vécu, des évènements que l’on ne peut oublier. De tous ces souvenirs couchés dans ces pages, je crois tout de même que c'est le temps de ma jeunesse à mes 18 ans, dans les camps allemands, qui m'a le plus marqué. Ensuite les guerres que j’ai connues. Je pense encore aujourd’hui en écrivant ces lignes à mes camarades disparus dans les camps en Allemagne, morts de maladie, sous les bombes, tués à la libération ; à mes camarades des campagnes ; à ceux qui ont fini leur vie entre de vieilles planches, sous le feu des lance-flammes, enveloppés dans de la toile de tente, dans rien dans un trou. Je n’oublie pas ». Maurice Mansaud, 1924-2012

CE QU'ON DIT DE CE LIVRE



« Le style du livre : 'Mieux que Céline !', ai-je dit à ma femme."

Du responsable du site Internet de l’'ANA RICM'... « J'ai commencé la lecture du livre de Maurice Mansaud. Plutôt émouvant, voire poignant, son récit jusqu'à son retour d'Allemagne. J'espère qu'il sera lu par les plus jeunes. Amitiés coloniales. » Alain Hénaff.

« Monsieur l'Éditeur. J’ai lu le manuscrit par l’intermédiaire d'un des amis de M. Mansaud. Je me passionnais pour nos guerres, j’essayais de rencontrer des Anciens Combattants, j’allais aux réunions de la Légion, etc. Ce récit m’a enthousiasmé, surtout par la force de son style. « Mieux que Céline ! » ai-je dit à ma femme. Et j’avais l’intention de le faire publier. Ma femme était en relation avec Gallimard. J'ai insisté auprès de l'ami de M. Mansaud pour le rencontrer, mais c’était toujours impossible, remis à une date ultérieure. J'ai fini par le rencontrer lors de cette conférence qu’il a donné au lycée Saint-Jacques de Compostelle de Poitiers, et il m’a beaucoup plu. J’adore ce genre de bonhomme ! Puis survint la mort de M. Mansaud. Voilà, c’est simple : un projet qui n’a pas abouti avec moi, mais qu'heureusement vous avez mené à bien. Je reste persuadé que ce bouquin pourrait faire l'objet d'une belle édition papier. » Michel Salinier.

ContactMentions légalesAdministration